En dehors des réflexes moteurs, les comportements sont déclenchés par de multiples facteurs cognitifs, c’est-à-dire reposant sur un traitement de l’information. Accompagner une personne dans un changement comportemental suppose donc, directement ou indirectement, de faire évoluer certains mécanismes cognitifs. Les approches ou interventions comportementales et cognitives (ACC ou ICC) s’intéressent à ces mécanismes afin d’aider les personnes à modifier leurs mécanismes de traitement de l’information pour favoriser des comportements plus adaptés aux situations rencontrées.

Pour atteindre cet objectif, différentes techniques de communication sont utilisées et sont l’objet de cette formation qui repose sur la psychologie fondée sur les faits (Evidence-Based Psychology).

L’objet de cette formation ne vise pas à former des psychothérapeutes, mais à aider les intervenants confrontés à la question du changement des personnes accompagnées et aux difficultés de sa mise en œuvre en leur permettant d’intégrer dans leur pratique des outils issus des approches comportementales et cognitives. Une démarche qui se diffusent depuis plusieurs années auprès des acteurs chargés de favoriser des évolutions de comportement chez les personnes, par exemple, en milieu éducatif ou pénitentiaire (avec la notion de pratiques correctionnelles fondamentales). Ainsi, les conseiller·ère·s pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP) se forment à l’utilisation de ces outils dans l’accompagnement des personnes placées sous main de justice (PPSMJ).

Cette formation s’adresse aux CPIPs ayant déjà participés à une formation sur l’approche comportementale et cognitive leur permettant d’acquérir les bases de compréhension du fonctionnement psychologique et comportemental des personnes suivies et des possibilités d’interventions. La formation sur la gestion des émotions a pour objectif d’apprendre aux CPIP comment accompagner les personnes suivies à réduire leur débordement émotionnel, à diminuer les comportements inadaptés et à les remplacer par attitudes alternatives plus adaptées. Ceci suppose en premier lieu d’aider les personnes suivies à comprendre leur fonctionnement émotionnel, à en auto-évaluer la nature et l’intensité chez elles et chez leurs interlocuteurs, puis à apprendre à gérer ses émotions pour éviter qu’elles ne contribuent au passage à l’acte. Ensuite, il s’agit d’accompagner les personnes dans le développement des compétences nécessaires à des comportements appropriés. Pour cela, les personnes doivent être capables de gérer les conflits interpersonnels avec d’autres stratégies que le débordement affectif. Elles doivent pouvoir également percevoir les conséquences de leur comportement et, quand cela est accessible pour elles, mettre en œuvre des capacités d’empathie

notre formation

Découvrez plus en détails notre formation Sensibilisation aux ACC/ICC

des questions ?

Pour toute demande de devis ou d’informations, veuillez utiliser notre formulaire de contact.